Allergies - Rhinicur

Allergies

Coupables, symptômes, diagnostic et traitement

Que pouvons-nous faire lorsque des substances inoffensives s’attaquent à notre corps?

Chez certaines personnes allergiques, le système immunitaire réagit de manière hypersensible à certaines substances, en soi inoffensives. Les coupables sont une grande variété de substances étrangères au corps, telles que denrées alimentaires ou poils d’animaux, par exemple. En fonction de la manière dont le corps entre en contact avec lesdits allergènes, il convient de distinguer l’allergie par inhalation, l’allergie alimentaire et l’allergie de contact.

De très nombreuses personnes souffrent à des degrés divers de réactions allergiques. Rien qu’en Allemagne, quelque 25 à 30 millions de personnes souffrent de l’une ou l’autre allergie. Le rhume des foins, où l’organisme réagit de manière défensive aux pollens (de plantes), est la forme d’allergie la plus courante.

Les réactions allergiques s’expriment sous forme de différents symptômes, tels que l’envie d’éternuer ou les yeux rouges. Dans les cas particulièrement graves, le contact avec des allergènes peut même être mortel, par exemple si une personne allergique est victime d’un choc anaphylactique.

Causes d’allergies

En Allemagne, la fédération de l’allergie et de l’asthme a identifié plus de 20.000 substances allergènes. L’éventail des allergènes est très vaste : pollens, graminées, poils d’animaux, médicaments, cosmétiques, parfums et denrées alimentaires, telles que pommes ou noix, pour n’en citer que quelques-uns.

Une allergie apparaît lorsque le système immunitaire considère certaines substances, inoffensives en soi, comme un problème et y réagit de manière excessive en fabriquant des anticorps. En médecine, ce processus est appelé la sensibilisation allergique. Par la suite, lorsque le corps entre à nouveau en contact avec la substance, une réaction allergique est déclenchée – soit à l’endroit concerné, soit à plusieurs endroits sur le corps.

Dans le cas des allergies croisées, le corps réagit en outre à des substances, similaires aux substances pour lesquelles le corps a fabriqué des anticorps. Un exemple : les patients souffrant du rhume des foins réagissent souvent aussi à des substances présentes dans certaines variétés de fruits, d’épices ou de noix.

Le phénomène des allergies est en recrudescence partout dans le monde. Mais nous ignorons toujours pour quelle raison elles apparaissent en premier lieu. Outre les facteurs héréditaires, il est généralement admis qu’une pollution croissante de l’environnement et une propreté excessive pendant l’enfance jouent un rôle.

Symptômes d’une allergie

Une réaction allergique peut se manifester par le biais de troubles très diversifiés. Les symptômes typiques d’une allergie sont:

envie d’éternuer, écoulement nasal ou démangeaisons
muqueuse nasale gonflée
toux
larmoiements ou yeux qui brûlent
inflammation de la conjonctive (conjonctivite)
détresse respiratoire en raison des muqueuses gonflées
symptômes gastro-intestinaux, tels que diarrhée, flatulences, constipation ou sensation de ballonnement
eczéma épidermique
démangeaisons et peau sèche
muqueuses gonflées et rouges

Dans les cas les plus graves, une réaction allergique peut conduire à une crise d’asthme ou à un choc anaphylactique, un trouble cardiovasculaire mortel. Par exemple, suite à l’administration de certains médicaments et en cas d’allergie aux insectes.

Diagnostiquer les allergies grâce aux tests allergiques

Les symptômes allergiques typiques apparaissent aussi dans le cas de nombreuses autres maladies. Un autodiagnostic n’est dès lors pas simple et il est fortement conseillé de demander à un dermatologue ou un allergologue de poser un diagnostic médical. Il existe différents tests permettant d’identifier les allergènes:

  1. Tests sanguins en labo
  2. Tests cutanés avec extraits d’allergènes
  3. Tests par inhalation avec extraits d’allergènes
  4. Régimes d’élimination en cas d’allergies alimentaires éventuelles
  5. Les tests in-vitro, autrement dit les tests sanguins, et les tests par piqûre sont les plus fréquemment utilisés.
  6. Le médecin applique des solutions tests généralement sur l’avant-bras, afin d’identifier les substances auxquelles le corps réagit de manière hypersensible.

Traitement de l’allergie

La manière la plus simple de réduire la charge allergique, consiste à éviter toute exposition aux allergènes identifiés. Alors que ceci est relativement faisable pour ce qui concerne les denrées alimentaires, cela s’avère plus difficile, voire impossible, dans le cas de pollens ou de poils d’animaux.

Pour le traitement symptomatique, des médicaments sont disponibles en pharmacie, tels que les antihistaminiques et les préparations à la cortisone (glucocorticoïdes). Cependant, ceux-ci peuvent présenter des effets secondaires. Dans le cas d’allergies aux pollens et aux acariens, des remèdes naturels et médicaux, tels que les douches nasales ou la pommade nasale, permettent de soulager les symptômes.

Dans le cas de certaines allergies, une amélioration durable peut être obtenue par le biais d’une immunothérapie spécifique (aussi appelée hyposensibilisation, désensibilisation ou vaccination allergique). Le cas échéant, une dose toujours plus grande de préparations allergènes est administrée, à intervalles déterminés, aux patients allergiques, dans le but d’habituer peu à peu le système immunitaire aux allergènes.




Rhume des foins

Aucune autre allergie n’est aussi répandue parmi la population allemande que le rhume des foins. Pas question cependant de rester les mains dans les poches, car les traitements possibles ne cessent de s’améliorer.

lisez la suite >

Allergie chez les enfantsn

Des allergies sont aussi de plus en plus fréquemment constatées chez les enfants. Il existe des conseils que les parents peuvent déjà appliquer dès avant la naissance et pendant l’allaitement, afin d’éviter toute aggravation de la pathologie.

lisez la suite >